• commentaire


    Je me suis appliquée, sans vraie conviction, à relater, dans ses grands traits, l'histoire d'un groupe familial, en essayant de ne pas broder sur ce que j'en savais, c'est à dire fort peu de chose. Des faits qui m'avaient été relatés pendant mon enfance et dont on ne m'avait plus jamais reparlé ensuite.

    Si je m'y suis essayée, c'est que petite fille, cette sorte d'épopée en réduction, me fascinait tout autant qu'une légende même si les chemins pris par les uns et les autres étaient tout à fait communs, l'effet de raccourci leur donnait une dimension mythique.
    Je n'en avais obtenu que peu de détails comme si chacun voulait oublier.

    Comme si le passé pouvait former un écran qui empêche de se tourner vers l'avenir. Ce qui est un sentiment qui longtemps, m'a animée et dont je m'éloigne maintenant en prenant de l'âge.
    Car, après réflexion, une fois la bande enregistrée en partie, il faut peut-être récapituler les périodes antérieures pour pouvoir supprimer et aller de l'avant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :