• le départ très médiatisé de Johnny Halliday pour la Suisse me laisse sans commentaire direct

    le bon sens populaire remarquera s'il est honnête qu'il n'est pas le premier ni ne sera le dernier...

    c'est là un mouvement qui ira s'acroissant si rien n'est fait pour endiguer les départs

    sans doute n'est-ce pas bien civique, sans doute aussi, le fisc devrait se faire plus léger pour garder ses riches et ses investisseurs puisque notre société ne saurait pour l'instant s'en passer

    gratitude, ingratitude...



    dans quelle mesure un pays porte l'un de ses citoyens au succès, dans quelle mesure le freine-t-il ?


    reste que l'argent ne devrait pas se thésauriser mais se dépenser sans compter dès lors que la source est abondante...


    reste que Johnny, pour moi, c'est un adolescent à la voix éraillée comme d'avoir déjà chanté trop fort et trop longtemps et aussi trop bu et fumé...    l'une de ses premières chansons "Tu parles trop..." sur mon premier écran de tv familial, interrompant brutalement et avec quelque dérision, la télédiffusion d'Etat, indicatif qui venait ouvrir un bref appel rauque de l'OAS



     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires